Sanyû VI 1685 1739
Né d’un fils de Yamatoya Kahei et plus tard pris dans la famille Raku marié à Myôshû, la fille de Sônyû. En 1708, il succède à la 6ème génération. En 1728, il prit sa retraite, prenant le nom de Sanyû. Après sa retraite, il continua sa production prolifique et une série de 200 bols à thé rouges fabriqués en 1733, connue sous le nom de "200 de Sanyû", fut particulièrement appréciée par les connaisseurs de thé. En tant que fils adoptif, Sanyû a d'abord étudié le style traditionnel de la céramique Raku, réalisant de nombreuses copies de bols à thé des générations Raku précédentes, de Kôetsu et d'autres céramiques. Les styles caractéristiques des autres se fondent avec succès dans l'œuvre de Sanyû pour en faire son mérite stylistique, et sa polyvalence est hautement individualiste.

Chônyu VII 1714 1770
Né fils aîné de Sanyû, il succède à la 7ème génération en 1728 et prend le nom de Chônyû lors de sa retraite en 1762. Ses bols à thé sont généralement grands et généreux, plutôt lourds et volumineux, comme s'ils reflétaient sa nature calme et posée. Sa glaçure noire est lustrée et d'un noir profond, tandis que ses bols à thé rouges se caractérisent par une variété de tons allant du rouge clair laiteux au rouge vif, alternant l'utilisation d'argile blanche et d'argile rouge juraku. Il manifeste son savoir en tant qu'artisan notamment dans les objets sculpturaux réalistes produisant divers types de récipients à encens et d'ornements.

Tokunyû VIII
Né le fils aîné de Chônyû, il succède à la 8ème génération en 1762 et prend sa retraite en 1770, se faisant appeler Sahei. Le nom de Tokunyû lui a été donné lors du 25ème anniversaire de sa mort. Comme il est mort de maladie très jeune, il ne reste que quelques exemples de son travail, qui ont tous été réalisés dans sa jeunesse, avant l'âge de 25 ans. Bien que l'influence de son père soit prépondérante dans ses bols à thé, Tokunyû, en suivant les principes fondamentaux du style traditionnel Raku, a déjà atteint un certain niveau de perfection. Son bol à thé Raku rouge est particulièrement charmant, doté de la fraîcheur et de l'innocence d'un jeune artiste.

Ryônyû IX 1756 1834
Né le deuxième fils de Chônyû. Son frère Tokunyû ayant pris sa retraite en 1770 à l'âge de 25 ans, il succède à la 9ème génération alors qu'il n'a que 14 ans. Il prit le nom de Ryônyû lors de sa retraite en 1825. Les 65 années de production prolifique de céramique de Ryônyû ont été consacrées à divers développements stylistiques en fonction de son âge et à des œuvres plus spontanées réalisées à la fin de sa carrière, ce qui témoigne de sa mentalité et de sa position créative acquises au fil des années de pratique. Une autre importance de ses réalisations réside dans l'utilisation du détourage au profit du modelage réalisé par la méthode du façonnage à la main. Le détourage de Ryônyû, appliqué avec audace à la verticale, à l'horizontale et à l'oblique, ajoutait du dynamisme à la forme, tout en la décorant. Il s'agissait d'une innovation de grande importance nouvellement ajoutée à la tradition Raku pour les âges à venir.

SUITE


Texte :Raku Museum