Fabrication des Pièces

Argile spéciale:
Le mode particulier de la cuisson Raku décrit ci-dessus provoque des dilatations suivies de contractions importantes au sein des pièces.
Afin de résister du mieux possible à ces tensions/pressions sans trop risquer de casser, il est souhaitable d’utiliser une argile particulière contenant de la chamotte plus ou moins grosse .
Cette argile qui doit pouvoir supporter des chocs thermiques importants peut être soit fabriquée par soi-même en rajoutant de la chamotte à raison de 10% dans du grès ordinaire, soit achetée tout prête. 

Création des pièces :
Du fait de la technique de cuisson, les pièces destinées au Raku devront avoir des parois relativement épaisses. Elles peuvent être réalisées grâce à toutes les techniques et par tous moyens à sa convenance, mais compte tenu du grand risque de cassure et fendillement dus aux chocs thermiques, les techniques de creusage, grattage, découpage, modelage, pinçage, estampage et même tournage supportent bien le stress de la cuisson.
Ceci n’exclut pas les autres techniques (plaques et colombins) moyennant certaines précautions, en particulier le fait de limiter le nombre de raccords et collages qui sont des points faibles et seront les premiers à céder lors des chocs thermiques. Il est également indispensable de peaufiner ces raccords en les collant soigneusement avec de la barbotine à laquelle on aura ajouté une pincée d'émail
 
Non séchage et non-biscuitage :
Selon la tradition Japonaise, les pièces Raku seraient réalisées et cuites dans une seule et même journée. En effet, les pièces réalisées sont tout simplement placées au-dessus du four pour y subir un séchage sommaire et à condition que le pourcentage de chamotte soit assez élevé, les pièces sont introduites «à cru» dans le four à 850/900°.​ Celui-ci se charge d’évacuer très rapidement l’eau moyennant tout de même des tensions énormes au sein de la pièce et un risque de casse assez élevé, mais c'est cette technique qui rend la pratique du Raku si ludique et conviviale car elle permet de voir le résultat de ses réalisations en quelques heures sans devoir attendre plusieurs semaines de séchage.​ Toutefois, cette technique doit se limiter à des pièces simples et peu élaborées telles que bols, plats figurines ayant une épaisseur aussi faible que possible , mais surtout dont la surface ne sera jamais lissée car tout bouchage des pores de l’argile par un lissage superficiel empêchera la vapeur de passer et fera immanquablement exploser la pièce.